Un prêt de 400 millions de dirhams pour financer la LGV

Le fonds Abou Dhabi pour le développement (ADFD) a accordé au Maroc un prêt additionnel de 400 millions de dirhams pour financer la LGV Tanger-Casablanca.

Par

Capture YouTube - Paul Colly

Le Fonds Abou Dhabi pour le développement (ADFD) a accordé au Maroc un prêt additionnel de 40 millions de dollars, soit un peu plus 400 millions dirhams pour financer la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Tanger-Casablanca.

La convention de prêt, signée le 15 novembre dans le cadre la COP22, par le ministre de l’Economie, Mohamed Boussaid, et le directeur général du l’ADFD, Saif Al Suwaidi, vient mettre en œuvre les engagements du Fonds visant à augmenter le montant du prêt accordé à l’Office national des chemins de fer (ONCF), qui s’élève à 1,24 milliard de dirhams.

Un comité relevant de l’ADFD mènera prochainement une visite aux différentes régions du royaume pour prospecter d’autres projets et financer leur réalisation, a indiqué le patron de l’institution.

Le Fonds Abou Dhabi pour le développement est engagé au Maroc depuis 1974. Le fond totalise près de 70 projets, avec une enveloppe globale de 24 milliards de dirhams.

article suivant

PLF 2021 : exonération de l'IR pour le recrutement des salariés licenciés durant la pandémie