Marrakech: Liberté provisoire pour les deux filles mineures accusées d'«homosexualité»

Les deux filles mineures arrêtées à Marrakech, après avoir été surprises en train de s'embrasser et arrêtées, ont été libérées et seront poursuivies en état de liberté provisoire.

Par

Crédit : DR

Les deux adolescentes Sanaa, 16 ans et Hajar, 17 ans arrêtées le 27 octobre à Marrakech et accusées d’« homosexualité » ont été « libérées le 3 novembre et seront poursuivies en état de liberté provisoire »  indique un communiqué de l’association Union Féministe libre qui précise que l’audience « se tiendra toujours demain matin (vendredi 4 novembre) au tribunal de première instance de Marrakech. »

Les deux jeunes adolescentes avaient été interpellées le 27 octobre par les forces de l’ordre après avoir été « surprises » en train de s’embrasser dans une maison du quartier Hay Mohammadi à Marrakech. « Un proche d’une des deux filles les a surprises en train de s’embrasser dans une maison du quartier Hay Mohammadi (Daoudiate). Il a alerté les parents qui ont appelé la police » nous avait expliqué Omar Arbib, responsable local de l’AMDH (Association marocaine des droits humains).

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus