OCP et le fabricant de fertilisants Kribhco investissent 2,3 milliards de dirhams en Inde

OCP et l'indien Kribhco ont créé une joint-venture qui nécessitera un investissement initial d’environ 2,3 milliards de dirhams.

Par

Ce projet est la concrétisation d'une joint-venture, conclue en octobre 2016 par l'OCP et son partenaire indien Kribhco (crédit: OCP Group)

L’OCP poursuit son offensive en Inde. L’entreprise marocaine a annoncé la création d’une joint-venture dédiée à la construction d’une unité de production d’engrais à Krishnapatam, en Inde, avec l’entreprise indienne spécialisée dans la fabrication de fertilisants, Kribhco, selon un communiqué daté du 21 octobre. Cette joint-venture est détenue à parts égales par les deux entreprises.

L’usine qui sera construite « nécessitera un investissement initial d’environ d’environ 230 millions de dollars » soit près de 2,3 milliards de dirhams et aura une capacité de production annuelle de « 1.2 million de tonnes d’engrais » indique le communiqué du géant marocain du phosphate. Cité dans cette communication, le PDG de l’OCP, Mostafa Terrab, estime que « les investissements locaux à grande échelle (…) sont un élément clef pour la réussite du développement de l’écosystème agricole».  Cette joint-venture, ajoute le responsable, « est conçue pour être un partenariat “win-win” pour toutes les parties prenantes impliquées, mais surtout pour l’agriculture indienne et plus précisément pour les fermiers indiens». Le partenariat OCP-Kribhco devrait être la première étape d’une coopération stratégique plus large entre les deux groupes, qui inclurait l’investissement de Kribhco dans une unité d’acide phosphorique au Maroc précise le communiqué de l’OCP.

L’OCP jette ses bases en Inde

En 2015, le bureau de représentation de OCP International en Inde est devenu une filiale à part entière du groupe, baptisée OCP India Services Private Limited. « Une transformation qui répond à certains changements réglementaires et législatifs en Inde », indique le communiqué de l’OCP. Le décret d’application relatif à cette décision est entré en vigueur suite à sa publication au Bulletin officiel, le 6 août 2015.

Par ailleurs, il ne s’agit pas de la première opération que l’OCP effectue avec des opérateurs indiens. En 1997, le groupe OCP a lancé au Maroc une joint-venture avec les entreprises indiennes Chambal Fertilizers Chemicals, Tata Chemicals. Celle-ci avait mené à la création d’Imacid, une unité industrielle comprenant une usine d’acide phosphorique opérationnelle depuis 1999. IMACID assure, depuis sa création, « une disponibilité fiable d’acide phosphorique au marché indien, basée sur un partenariat long terme» peut-on lire sur le site de l’OCP.

article suivant

PLF et nomination d'ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI