Coupures d'eau à Tétouan: Amendis se justifie

La société Amendis a tenu à justifier les récentes coupures d'eau à Tétouan. Plus tôt, le conseil de la ville s'était insurgé contre la décision, prise unilatéralement par la compagnie.

Par

Crédit: DR
Crédit: DR

Depuis plusieurs jours, les habitants de Tétouan ont des difficultés à obtenir de l’eau potable. En cause, les coupures opérées par Amendis, la société chargée de la gestion des services d’assainissement, en raison de problèmes de réservoir. La compagnie a indiqué le 5 octobre, via les réseaux sociaux, que « l’alimentation de [ses] réservoirs a connu une baisse de 30% ».

Une justification qui survient en réponse aux critiques du conseil municipal de Tétouan qui avait affirmé, la veille, ne pas avoir été mise au courant de cette décision, accusant Amendis d’avoir pris seule cette initiative, sans l’autorisation des autorités. « Il s’agit d’une violation de l’article 158 du contrat de la gestion déléguée », a ainsi expliqué la wilaya de Tétouan, sur son site Internet. Et de rajouter que cette décision a eu  « plusieurs conséquences sur l’économie de la ville », notamment au niveau des restaurants, des boulangeries et les diverses activités économiques de la ville.

Un programme de rationalisation de l’usage de l’eau potable entre l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos avait été décrété le 3 octobre par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et la société Amendis. Un programme mis en place pour répondre aux dégradations des ressources en eau, « causées par le retard des précipitations et leur irrégularité ces trois dernières années », selon la MAP.

 

article suivant

Pass vaccinal obligatoire : pourquoi la communauté scientifique est divisée