Les Subsahariens n'auront plus besoin de passer par l'Anapec pour travailler au Maroc

Le ministre de l'Emploi a annoncé que les travailleurs originaires d'Afrique subsaharienne n'auront plus à passer par l'Anapec pour obtenir un contrat.

Par

Abdeslam Seddiki, ministre de l'Emploi et des affaires sociales. Crédit : MAP

Dans une interview publiée dans l’édition de ce 20 septembre du quotidien Les Inspirations Eco, le ministre de l’Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki a annoncé que les ressortissants d’Afrique subsaharienne pourront désormais obtenir leur contrat de travail sans passer par l’Anapec. « C’est une évolution positive pour leur faciliter l’intégration et l’insertion dans la vie socio-économique marocaine », commente le responsable.

La réglementation en vigueur impose à la plupart des étrangers un contrat de travail particulier (exception faite des Tunisiens, Algériens et Sénégalais). Quand un employeur choisit de recruter un étranger, il doit prouver l’absence de candidat marocain répondant au profil demandé et ensuite avoir l’accord du ministère de l’Emploi. La procédure peut durer plusieurs mois. Aussi, ce contrat, même s’il s’agit d’un CDI, doit être renouvelé chaque année par les autorités.

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation