Al Adl Wal Ihssan appelle au boycott des élections législatives

Dans un communiqué, le mouvement islamiste a appelé au boycott des législatives du 7 octobre.

Par

Réunion du mouvement Al Adl Wal Ihsane (photo d'illustration). Crédit: DR

Al Adl Wal Ihssane (AWI, interdit mais toléré) a appelé au boycott des élections législatives du 7 octobre, rapporte un communiqué du secrétariat général du cercle politique d’AWI publié le 18 septembre.

Le communiqué tient un long argumentaire, dans lequel l’association islamiste fustige une constitution « despotique dans le texte et dans la pratique » et qui consacre « l’arbitraire de l’opération électorale ». En plus de la constitution, AWI estime que les cinq dernières années sont une preuve, selon elle, de « l’impossibilité de mener des réformes » dans le cadre de « la constitution octroyée », selon les termes du communiqué.

Le communiqué revient sur les différentes prérogatives royales, en commençant par la présidence du conseil des ministres, la présidence du Conseil supérieur de l’autorité judiciaire, la qualité de Chef suprême des armées, entre autres, pour conclure que l’essentiel du pouvoir se trouve entre les mains de la monarchie.

Outre Al Adl Wal Ihssane et Annahj Addimocrati, connus pour leur boycott habituel du scrutin, cette année, le PML (Parti marocain libéral) a également annoncé son intention de bouder le scrutin.

article suivant

Pass vaccinal obligatoire : pourquoi la communauté scientifique est divisée