Le Maroc (encore plus) mauvais élève en matière de liberté économique

Le Maroc se classe 118ème sur 159 pays au classement mondial de la liberté économique de l’Institut Fraser. Il est moins bien classé et obtient une moins bonne note que l'an dernier.

Par

deux hommes de dos marchent habillés en costume
Crédit : Alessandro Prada/Flickr.

Le Maroc n’est pas si libéral que cela puisse paraître, à en croire le rapport 2016 de l’Institut Fraser intitulé Economic freedom of the world. Le think tank canadien est politiquement conservateur et économiquement libertarien. Il classe le Maroc 118ème sur 159 pays évalués (18ème au niveau continental). Le Maroc perd neuf places par rapport à l’année dernière. Et cela ne semble pas seulement être dû à l’évolution enregistrée par les autres États puisque sa note en matière de liberté économique a aussi été revue à la baisse passant ainsi de 6,47 à 6,42 sur 10.

L’institut Fraser, qui regarde pour ce rapport 2016 les chiffres de l’année 2014, se fonde sur des critères allant des barrières tarifaires à la régulation du crédit en passant par la maîtrise de l’inflation ou le contrôle des capitaux. Le Maroc obtient ses notes les plus basses en matière d’indépendance de la justice ou de coût de la bureaucratie.

Au niveau mondial, Hong-Kong obtient la meilleure note, suivi de Singapour, la Nouvelle Zélande, la Suisse et le Canada. La Libye et le Venezuela clôturent le classement.

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.