Faouzi Chaabi règle ses comptes avec le PJD et dévoile ses ambitions – Telquel.ma

Faouzi Chaabi règle ses comptes avec le PJD et dévoile ses ambitions

Dans un entretien aux Inspirations ECO, Faouzi Chaâbi répond aux attaques du PJD après son ralliement au PAM, estimant qu’il exerce « sa liberté  » à rejoindre un parti politique de son choix, et s’en prend à ceux qui veulent « créer le flou ».

Par

Crédit: R. Tniouni
Faouzi Chaâbi. Crédit: R. Tniouni

Faouzi Chaabi, vice-président de Ynna Holding et candidat du PAM aux législatives, s’est confié aux Inspirations ECO dans sa livraison du lundi 5 septembre. Il est également revenu sur les réformes du gouvernement, le PJD et le PAM. Le thème des élections au sens large a été aussi abordé, avec en toile de fond les échéances du 7 octobre.

Interrogé sur ses différents positionnements politiques (il avait été élu sous les couleurs du PPS), Faouzi Chaabi confesse qu’il allait « arrêter la politique » si ce n’est « les encouragements de [son] entourage et [sa] volonté de travailler pour la cause de [son pays] », souligne-t-il. Pour lui, le PAM est le parti « qui apporte un véritable changement dans le contexte d’aujourd’hui » et « qui œuvre pour un changement, qui cherche à innover ».

M. Chaâbi s’est aussi déclaré « totalement opposé à l’étiquette du PJD qu’on lui accule », considérant même que sa famille « n’a jamais été proche du PJD ».  Il dénonce « une confusion » et « un subterfuge » inventé par les adversaires de [sa] famille en vue « de créer le flou ». Il estime qu’« après cinq ans au gouvernement, l’entourage de ce parti [en référence au PJD] essaye de plus en plus de faire profil bas ». 

Opportuniste, moi ? Pas du tout !

Faouzi Chaabi répond aux accusations d’opportunisme, estimant que ces rumeurs « sont diffusées par des médias proches du PJD  ». « Si les gens croient vraiment que nous le faisons [le rapprochement avec le PAM, ndlr] par opportunisme, ils devraient plutôt s’en réjouir », assène-t-il. « Nous sommes une entreprise qui emploie plus de 20 000 personnes et nous faisons vivre des familles. Admettons même que nous essayions de résoudre certaines de nos difficultés, cela devrait être accueilli comme une bonne nouvelle. Bien évidemment, tout cela n’est que pur mensonge » explique-t-il.

Chaabi revient aussi sur l’expérience du PJD qui, selon lui, a « porté préjudice » aux Marocains, rappelant ainsi une déclaration donnée à Telquel.ma . Il évoque une situation « qui n’a fait qu’empirer et la corruption qui s’est aggravée durant les cinq dernières années ». L’homme d’affaires cite quelques scandales qui ont éclaboussé le PJD, dont l’affaire du maire de Rabat « qui contredit tout ce que le PJD avait promis dans le cadre de sa campagne et de son programme gouvernemental ».

Lire aussi : Sous pression, le maire de Rabat Mohammed Sadiki sort de son mutisme

Le fils Chaâbi s’est aussi montré très critique à l’égard du bilan du gouvernement, y compris s’agissant d’une réforme majeure comme celle de la compensation. « Je me suis personnellement toujours positionné contre le maintien de la caisse de compensation », proclame Faouzi Chaabi qui affirme que si le PJD n’a pas mis fin aux subventions du gaz butane, c’est seulement « pour des raisons électorales ». L’homme d’affaires dénonce « le pillage des retraites » malgré les enquêtes « réalisées dans ce sens depuis une dizaines d’années. Des enquêtes qui n’ont pas été suivies d’actions concrètes à ce jour ».

article suivant

Le satellite espion Mohammed VI-B rejoint son tandem en orbite

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.