Le Laboratoire Sanofi se désengage-t-il du Maroc ?

Sanofi s'apprête à céder sa filiale Maphar au français Eurapharma du groupe CFAO. Les négociations entre les deux groupes sont en cours depuis des mois.

Par

Crédit : Sanofi-aventis/William Beaucarde

Le laboratoire Sanofi est sur le point de céder sa filiale Maphar à la société française Eurapharma, filiale du groupe CFAO. Cette dernière opère dans la distribution de produits et services pharmaceutiques avec une importante présence en Afrique, qui concentre 44,5 % de son chiffre d’affaires estimé à 1,25 milliard d’euros. Selon une source proche du dossier, les due diligence entre Sanofi et Eurapharma ont pris fin après quelques mois de négociation. Contacté, le groupe CFAO est resté injoignable.

Sanofi Maroc, quant à elle, ne dément pas l’information et préfère ne faire aucun commentaire sur l’identité du partenaire. « Le Maroc est et restera un pays stratégique pour le Groupe Sanofi », précise une source autorisée à Sanofi. Et d’ajouter : « Plus particulièrement concernant Maphar, le Groupe Sanofi est actionnaire historique de Maphar et le restera », précise-t-on auprès de l’actionnaire de référence.

Mais les conditions de marché ne sont plus ce qu’elles étaient il y a quelques années. La politique des baisses prix des médicaments adopté par le ministère de la Santé a impacté le secteur et a même incité certaines multinationales du secteur à changer de statuts de producteurs à bureaux de représentation. Ce n’est pas le cas de Sanofi, mais toujours est-il, le leader sur le marché marocain a également été impacté. Il ne s’en cache pas. « À l’instar de plusieurs acteurs du marché pharmaceutique marocain, les opérations de Sanofi et Maphar au Maroc ont souffert ces dernières années d’un environnement défavorable qui affecte les résultats et la performance de l’entreprise », explique notre source. Et d’ajouter : « Dans ce contexte, l’usine de Maphar a perdu des volumes et présente des coûts de production élevés, et doit, pour continuer à se développer, pouvoir attirer de nouveaux partenaires ».

Ceci expliquerait l’ouverture de capital que prévoit Sanofi. Le management de l’entreprise affirme à Telquel.ma que « tout partenaire qui investirait dans Maphar le ferait pour renforcer et développer ses activités et donc garantir la pérennité de Maphar ».

Le montant du deal n’est pas connu, mais il se chiffrerait certainement en milliards de dirhams. Maphar étant l’une des plus importantes entreprises pharmaceutiques du Maroc. Elle a réalisé 1,2 milliard de dirhams de chiffre d’affaires en 2014.

article suivant

Corruption en Espagne : Rajoy assailli par l'opposition et ses alliés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.