Parents, méfiez-vous des écoles privées qui ne sont pas en règle

Le ministère de l’Education nationale pointe du doigt la confusion qu’entretiennent certains établissements de l’enseignement privé quant à leur conformité légale.

Par

À Casablanca, la rentrée n'a pas eu lieu. Crédit: AFP

Dans un communiqué publié le 14 juillet, relayé par la MAP, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle invite les parents souhaitant inscrire leurs enfants dans les établissements de l’enseignement privé à s’assurer de la conformité de leur situation légale, notamment en ce qui concerne les filières scolaires et les programmes pédagogiques.

La liste complète des établissements d’enseignement privé disposant d’une autorisation est à consulter sur le site www.men.gov.ma. Il est également possible de connaître la situation réelle de ces établissements en contactant directement les académies régionales de l’éducation et de la formation et les directions provinciales.

Le ministère explique que, malgré son communiqué publié le 21 juin 2016, il a appris que le British International School promeut, à travers des campagnes publicitaires et sur les sites de réseaux sociaux des informations à même d’« induire en erreur » les parents d’élèves quant à l’adoption du système britannique. Ladite école n’exerce pas ses activités dans le cadre d’une convention signée entre les gouvernements du Maroc et du Royaume-Uni, précise le communiqué.

Jusqu’à présent, aucun établissement d’enseignement privé n’a été autorisé à adopter le système ou les programmes d’éducation britanniques, ni un système autre que celui en vigueur au Maroc pour l’enseignement de la langue anglaise. Le ministère a donc entrepris « les procédures administratives prévues dans l’arrêté n° 517.10 émis en février 2010 » concernant les mesures à prendre à l’encontre de tous ceux qui transgressent les dispositions de cette loi, conclut le communiqué.

article suivant

Éthiopie : l’armée lance son offensive sur la capitale du Tigré