Les prix de 139 médicaments revus à la baisse

Les médicaments dont les prix ont été revus à la baisse servent notamment à lutter contre les maladies liées au système digestif, à la hausse du taux de cholestérol ou encore au traitement de quelques cancers.

Par

De la toux au cancer, les substances incriminées sont censées soigner un large éventail de maux (crédit photo: Yassine Toumi)

Le ministère de la Santé a décidé de réviser le prix de 139 médicaments. Cette baisse concerne les médicaments utilisés dans les soins de médicaments liés à l’asthme, au système digestif et les maladies inflammatoires. De même, le ministère a décidé de réduire les prix des médicaments baissant le taux de cholestérol et ceux utilisés pour combattre certains types de cancers.

Selon le communiqué du ministère,  le prix de ce type a été réduit de 19%. À titre d’exemple, l’Idarubicine, un médicament utilisé contre le cancer, sera désormais vendu à 806 dirhams au lieu de 994 dirhams auparavant. Le prix du médicament Pravastatine 10 mg, utilisé pour réduire le taux du cholestérol, passera de 122 dirhams à 67,10 dirhams tandis que celui de l’Omeprazole 20 mg, utilisé contre l’ulcère, passera de 65 dirhams à 53 dirhams.

Nom du médicament Cadre de l’utilisation  Ancien prix de vente Nouveau prix de vente
Ciprofloxacine 250 mg B16 Antibiotique 180 dirhams 80 dirhams
Ulipristal Acétate 30 mg Hormone de contraception 215 dirhams 145 dirhams
Pravastatine 10 mg Réduction du taux de choléstérol 122 dirhams 67,10 dirhams
Azithromycine 500 mg Antibiotique 79,70 dirhams 60 dirhams
Idarubicine 5 mg Inj. Traitement du cancer 994 dirhams 806 dirhams
Omeprazole 20 mg. Boîte de 14 comprimés Traitement de l’ulcère 65 dirhams 53 dirhams[/encadre]
 

En janvier 2015, le ministère avait réduit les prix des médicaments utilisés dans le traitement de plusieurs maladies chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’asthme, certaines maladies neurologiques, certaines affections inflammatoires et maladies infectieuses, des affections de l’appareil digestif, certains cancers et l’hypertrophie bénigne de la prostate. Une autre baisse a été annoncée au mois de septembre de la même année concernant d’autres médicaments utilisés dans le traitement contre le cancer, le diabète, l’hypertension artérielle, le cholestérol et l’épilepsie.

article suivant

Bouygues et Thalès, derniers candidats au mégaprojet de surveillance de Casablanca