DLM décroche un marché de 740 millions de dirhams avec l’OCP

Delattre Levivier Maroc (DLM) —société cotée en bourse à Casablanca— a remporté un marché de plus de 740 millions de dirhams attribué par l’Office chérifien des phosphates (OCP).

Par

C’est le jackpot pour Delattre Levivier Maroc (DLM). Le spécialiste de la construction métallique lourde a remporté un marché attribué par l’OCP d’une valeur de 740 millions de dirhams, l’équivalent de son chiffre d’affaires durant l’année 2014. Le contrat consiste en la réalisation clé en main d’une unité de fusion filtration de soufre [produit qui rentre dans la composition de l’acide sulfurique destiné à la fabrication des engrais, NDLR] à Jorf Lasfar.

L’entreprise française doit gérer toutes les composants métiers de ce projet « qui incluent l’ingénierie, les études de détail, le génie civil, l’électricité et l’instrumentation, le commissioning sans oublier la construction métallique, la chaudronnerie, la tuyauterie, et la mécanique, métiers historiques de DLM », détaille le communiqué de presse de l’entreprise. L’effectif occupé dans ce chantier devrait atteindre 300 personnes.

La nouvelle unité, prévue à l’emplacement d’anciennes lignes existantes et en service, produira 12 000 tonnes de soufre liquide par jour. Le projet de construction de cette unité s’étalera sur 20 mois en deux phases. Avec ce contrat et les autres projets obtenus ces derniers mois (OCP, Daewoo, Afriquia, etc…), le carnet de commandes de DLM Maroc s’est élevé à 2,46 milliards de dirhams. « Nous nous réjouissons de l’obtention de ce contrat, cela signifie que notre expertise technique et nos compétences en gestion de projets sont reconnues par un client aussi exigeant qu’OCP » déclare Éric Cecconello, directeur général de DLM.

En 2015, DLM, qui emploi 2 200 personnes, dépasse pour la première fois la barre du milliard de dirhams de chiffre d’affaires. Une tendance qui se poursuivra en 2016. « Ce contrat nous donne une grande visibilité sur notre carnet de commandes pour les exercices 2016 et 2017 », conclut directeur général de DLM.

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital