Le journaliste Hamid El Mahdaoui condamné à 4 mois de prison avec sursis

L’audience a connu l’expulsion de Hamid El Mahdaoui de la salle.

Par

Crédit : Capture d'écran/Facebook

Le tribunal de première instance d’Aïn Sebaâ à Casablanca a condamné, lundi 20 juin, le directeur du site d’information arabophone Badil.info, Hamid El Mahdaoui, à quatre mois de prison avec sursis et à une amende de 10 000 dirhams. L’audience a connu l’expulsion du journaliste trublion de la salle, indique le site d’information Badil.

L’affaire s’est déclenché il y a quelques semaines à la suite d’une plainte déposée par le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, contre El Mahdaoui. Le ministre du PJD a réagi à la publication d’un article sur Badil accusant Ramid de toucher « d’importantes indemnités » pour ses déplacements au Maroc. « J’ai décidé de déposer plainte contre lui [Hamid El Mahdaoui, NDLR] pour lui donner l’occasion de prouver ses accusations » avait déclaré Mustapha Ramid dans un entretien accordé à Kifach TV.

 

article suivant

“Barcelone ou la mort” : au Sénégal, des femmes et des hommes en quête d’avenir