Le collectif BDS annonce le succès du boycott des dattes israéliennes

Plusieurs associations se sont associées à l'appel au boycott des dattes israéliennes. D’autres produits, étiquetés « made in Israël », sont également dans le viseur.

Par

Crédit : DR

Des associations regroupées au sein du collectif Boycott désinvestissement sanctions (BDS Maroc) ont déclaré, vendredi, que la campagne de boycott des dattes israéliennes, écoulées sur le marché marocain d’une manière déguisée a été « un franc succès », et qu’elles sont déterminées à appeler au boycott de tous les produits qui soutiennent l’occupation israélienne.

Sion Assidon, coordinateur de BDS Maroc et militant très impliqué dans le mouvement anti-occupation, a confié à Reuters : « Le boycott de la campagne de dattes israélienne a commencé l’année dernière. Cette année, il enregistré un succès très important, mais qui reste néanmoins relatif ». Et d’ajouter :« Le succès [du boycott] ne sera complet que lorsque les pouvoirs publics s’exprimeront clairement sur l’entrée de ces dattes sur le territoire marocain », rapporte toujours Reuters.

Sion Assidon, juif marocain connu pour la défense de la cause palestinienne et pour ses activités de défense des droits humains, a avancé que la vente de dattes israéliennes « finance l’occupation israélienne et l’État sioniste, dont nous connaissons le poids de la charge militaire dans le budget de cet État. »

Il a rappelé que la campagne a duré tout au long du mois de mai, et s’est déployée dans les villes de Casablanca et Rabat, Salé, Mohammedia et Marrakech, mais sans fournir de chiffres précis.

Lire aussi : Le mouvement BDS parvient à faire bannir les dattes israéliennes des marchés marocains

Assidon a appelé au « boycott de tous les produits qui proviennent d’Israël. » Et d’affirmer : « le boycott contre les marchandises israéliennes s’étend à d’autres produits ». L’activiste, sans fournir de plus amples détails, a souligné que la liste des dits produits sera dévoilée « au moment opportun. »

Khalid Soufiani, militant des droits humains et coordinateur du Groupe d’action de soutien à l’Irak et à la Palestine, qui fait partie de cette initiative a affirmé, pour sa part : « Il y a beaucoup de commerçants qui n’étaient pas sensibilisés à l’enjeu politique de la commercialisation de ce genre de produits, et qui s’abstiennent désormais de vendre les dattes israéliennes. L’interruption ou la suspension des relations commerciales avec Israël ainsi que l’abstention volontaire d’acheter ses produits est notre but. »

Et de conclure : « Le boycott et la résistance à la normalisation se poursuivra au Maroc et elle va prendre d’autres dimensions ».

Lire aussi : Des dattes israéliennes de nouveau en vente au Maroc ?

article suivant

Pour la première fois en une décennie, le coût du risque baisse pour les banques marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.