Le ministère de la Santé défend le Sofosbuvir après la mort d'une malade

Le générique de l’Hépatite C est « efficace », selon une commission du ministère de la santé.

Par

Le ministre a annoncé la mise sur le marché du SSB, générique contre l’hépatite C. Crédit: R. Tniouni

Le ministère de la Santé à la rescousse du Sofosbuvir. Dans un communiqué publié le 13 juin, le département de Houcine El Ouardi indique que le médicament, utilisé dans le traitement de l’hépatite C, « a beaucoup moins d’effets secondaires que les autres médicaments génériques [utilisés dans le traitement de l’hépatite, NDLR] sachant que tout médicament a des effets secondaires ». Le ministère précise également que « 4 000 malades ont déjà consommé ce médicament au Maroc, qui a été évalué auparavant par le Laboratoire national de l’observation des médicaments ».

Lire aussi : Après le décès d’une malade, Pharma 5 défend son générique contre l’hépatite C

Cette communication intervient suite au décès, le 6 juin, d’une femme atteinte de l’hépatite C et utilisant le Sofosbuvir dans le cadre de son traitement. D’après son fils, cité par le quotidien Akhbar Al Yaoum, son état de santé « a commencé à se dégrader directement après la prise de ce médicament ».

Pharma 5, le laboratoire qui a créé et produit ce nouveau générique a affirmé au quotidien Les Echos que la patiente « était atteinte depuis une longue période d’hémoglobinose pouvant causer la mort ».

article suivant

Débat présidentiel : les punchlines de Donald Trump et Joe Biden