Abdelilah Benkirane: "Nous avons voulu créer un Etat islamique au Maroc"

Lors d'une intervention au siège de l'USFP, le Chef du gouvernement a déclaré que la Chabiba islamiya n'a pas su identifier les besoins de la population.

Par et

Abdelilah Benkirane

Abdelilah Benkirane était, le 11 juin, l’invité de la fondation Machrouaa, une association à vocation culturelle fondée par l’USFP et dirigée par le membre du bureau politique du parti de la rose, Mohamed Darwich. A cette occasion, le Chef du gouvernement est revenu sur l’histoire de la mouvance islamiste au Maroc.

« Les Marocains ont rejeté les Frères musulmans »

« Lorsque la mouvance islamiste est née au Maroc, nous (les partisans de la Chabiba islamiya, ndlr) souhaitions instaurer un Etat islamique au Maroc.  Nous croyions que c’était la seule solution. Mais ce n’était pas réaliste.  La population était surtout préoccupée par ses besoins en termes de logement, de santé et d’éducation » a déclaré le leader du PJD.

Ce dernier a également profité de son intervention pour évoquer les relations entre les mouvements islamistes marocains et les Frères musulmans égyptiens. « Les Frères musulmans ont envoyé un émissaire au Maroc afin d’y créer une cellule de l’organisation. Mais, ils ont échoué car les Marocains ont rejeté cette expérience ».

Des résultats détaillés pour les élections locales

Le Chef du gouvernement a également abordé des questions d’actualité lors de son intervention. Parmi elles, la baisse du seuil électoral de 6% à 3% qui fait suite, selon Benkirane, à une réflexion issue des rencontres avec les partis politiques et le ministère de l’Intérieur. On rappellera que l’abaissement du seuil électoral était souhaité par l’USFP tandis que certains membres du PJD s’y sont opposés.

Abdelilah Benkirane a également témoigné de son entière confiance envers le ministère de l’Intérieur en vue des élections législatives du 7 octobre prochain. Le leader du PJD a également indiqué que Mohamed Hassad s’était engagé à publier les résultats détaillés des dernières élections locales et régionales qui se sont tenues au mois de septembre 2015.

Les manifestations de la Chabiba

A noter qu’en marge de cet événement, certains membres de la chabiba ittihadia ont organisé un sit-in devant le bâtiment censé abriter le débat organisé par la Fondation Machrouaa et ont formé une barrière humaine afin d’empêcher le Chef du gouvernement d’y pénétrer.

https://youtu.be/miy4H_VTKeQ

La raison de cette manifestation ? Pour ces membres de la Chabiba Ittihadia, l’actuel Chef du gouvernement est impliqué dans l’assassinat du fondateur de l’USFP, Omar Benjelloun, mort en 1975. Une époque à laquelle, selon eux, Abdelilah Benkirane a rallié la Chabiba islamiya. En réponse à ces accusations, le Chef du gouvernement a déclaré lors de son intervention au débat : « A l‘époque où Benjelloun  a été assassiné j’étais membre de la Chabiab ittihadia. Je n’avais pas encore adhéré au mouvement islamiste ».