Eau potable : La BAD prête 974 millions de dirhams au Maroc

La BAD a octroyé un nouveau prêt de 974 millions de dirhams au Maroc pour financer des projets d’eau potable dans plusieurs villes et améliorer la qualité d’eau au niveau du système de Bouregreg.

Par

Eau potable. Crédit : DR

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 8 juin, l’octroi d’un nouveau prêt de 88,85 millions d’euros, soit près de 974 millions de dirhams visant à financer des projets d’amélioration de la qualité et du service de l’eau potable au Maroc. Ce projet vise à « renforcer et à sécuriser l’approvisionnement en eau potable de plusieurs villes, notamment Bouznika, Ben Slimane, Youssoufia et Safi, et à améliorer la qualité d’eau au niveau du système de Bouregreg (aération artificielle au niveau du barrage SMBA et ozonation au niveau de la station de traitement existante) » indique un communiqué de la BAD relayé par la MAP.

Le projet se propose également d’améliorer les performances des systèmes d’AEP (Alimentation en eau potable) en diminuant les pertes et en optimisant leur exploitation au niveau de plusieurs villes du Royaume.

Lire aussi : Un nouveau prêt de la BAD de 1,3 milliard de dirhams pour Maroc vert

Douze milliards de dirhams de prêt cumulé dans le secteur de l’eau

Ce chantier permettra de « satisfaire les besoins en eau potable et en eau industrielle jusqu’à 2030 de la zone la plus peuplée et la plus urbanisée du Maroc, avec plus de cinq millions d’âmes, et qui connaît un essor économique, touristique et industriel très important, avec environ 60 % du parc industriel national » souligne la BAD. Le projet devrait également « améliorer considérablement les conditions de vie des populations peu favorisées, dont l’accès à l’eau potable n’est pas toujours sécurisé ».

Lire aussi : 1,2 milliard de dirhams pour Nador West Med

Ce nouveau prêt constitue la 13e opération dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement au Maroc et porte le montant des engagements cumulés du groupe dans ce secteur, à environ 12 milliards de dirhams (près de 1,1 milliard d’euros), ce qui place la BAD comme premier partenaire du royaume dans le secteur de l’eau. La BAD a également financé plusieurs projets dans différents secteurs dans le royaume.

Lire aussi : La Banque africaine de développement accorde un prêt de plus d’un milliard à l’ONCF

          

article suivant

Agression d'une élève à Khouribga : après une vague de soutien au professeur, le père retire sa plainte

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.