La Banque africaine de développement accorde un prêt de plus d’un milliard à l’ONCF

L’ONCF se voit accorder un prêt de 112,3 millions de dollars de la BAD pour poursuivre la modernisation de son réseau conventionnel, en marge du TGV.

Par

Crédit : Yassine Toumi

L’Office des chemins de fer (ONCF) s’est vu accorder un prêt de 112,3 millions de dollars soit 1,077 milliard de dirhams par la Banque Africaine de développement (BAD), nous apprend un communiqué de la dite Banque, daté du 8 avril.

«Ce prêt permettra de financer le doublement complet de la voie entre Settat et Marrakech, sur 141 kilomètres, et les travaux de renforcement des infrastructures ferroviaires sur le même axe», précise le communiqué. Ce prêt s’inscrit dans le cadre du programme 2012-2016 de développement économique et social du Maroc.

Lire aussi : l’Etat va rembourser son crédit de TVA à l’ONCF

Selon les informations d’Usine Nouvelle, le Maroc figure au premier rang des pays clients de la BAD en termes d’engagements, avec 1,53 milliard d’euros (environ 16 milliards de dirhams) cumulés dans 29 opérations en cours.

L’ONCF rappelle de son côté qu’elle a prévu un budget d’investissement de 710 millions d’euros soit plus de 7,7 milliards de dirhams en 2016. Le futur TGV, prévu pour 2018, doit à terme relier Tanger à Casablanca. Les travaux liés à sa mise en place représente «45% du budget d’investissement de l’ONCF», selon une source autorisée au sein dudit organisme.

article suivant

Sahara: “Pay no mind”