Le Barbs, la danse qui séduit et dérange en Arabie saoudite

Le “Barbs”, nouvelle danse venue d'Arabie saoudite, crée le buzz depuis qu'une vidéo a été mise en ligne. 

Par

Capture d'écran

Le concept est simple :  mettre un pied en avant, basculer la tête en arrière et mouvoir son corps comme un ver de terre.  Depuis plusieurs mois, la danse “Barbs” fait des émules en Arabie saoudite, mais ce n’est que maintenant que le buzz devient mondial, dépassant le pays des Saoud. En effet le mot “barbs” signifie “gigoter” en dialecte saoudien, qui peut être aussi interprété comme “se défouler”. La danse a été reprise par de nombreux jeunes dans les pays du Golfe, qui a leur tour ont posté leur pas danse sur les réseaux sociaux. La vidéo compte à ce jour plus de 20 millions de vues sur YouTube.

Fort de son succès, le “Barbs” a attiré les foudres des conservateurs religieux et des critiques médias qui voient dans cette danse, l’influence occidentale sur la jeune génération saoudienne, qui représente 75 % de la population en Arabie saoudite. Un appel au boycott a été lancé et certains exigent même une punition pénale des danseurs du “Barbs”.  D’ailleurs le 19 janvier dernier de deux soldats émiratis qui avaient posté une vidéo d’eux en train de “barbasser” en uniforme, ont été arrêtés. D’autres critiquent le phénomène qu’ils considèrent comme “niais”, lançant même un hashtag que l’on peut traduire par « Ne rendez pas célèbres les personnes stupides », selon Sudarsan Raghavan du Washington Post.

Cette controverse rappelle le cas des Iraniens qui s’étaient vus condamnés à des peines de prison et à des coups de fouet pour avoir repris le clip Happy de Pharrell Williams en 2014

article suivant

Maroc-Portugal : le président Marcelo Rebelo de Sousa assistera au match

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.