Le Festival de Casablanca confié à Public Events

Absent depuis 2013, le festival de Casablanca revient avec une nouvelle identité. Et le marché a d’ores et déjà été attribué : l’heureux élu s’appelle Othman Benabdeljelil, patron de la holding Parthénon.

Par

Crédit: DR

L’organisation du festival de Casablanca se précise. Comme nous l’annoncions en février dernier, le festival de la capitale économique fera son come-back, qui aura lieu en octobre prochain. Casablanca Events et Animation, Société de développement local (SDL), vient de mandater Public Events, agence dirigée par Othman Benabdeljelil, pour l’organisation « d’un festival international pour Casablanca ». Public Events, qui a brassé en 2014 un chiffre d’affaires de 54 millions de dirhams, fait partie des huit sociétés contrôlées par Parthénon, holding de Othman Benabdeljelil, qui a produit, entre autres, les émissions Lalla Laâroussa et Al Kadam Addahabi.

Un marché de 720 000 dirhams

L’agence de Othmane Benabdeljelil aura pour mission de conseiller et accompagner la SDL, pilotée par l’ex-DG du groupe Maroc Soir Mohamed Jouahri, dans l’organisation du festival.  Montant du marché : 720 000 dirhams. L’événement artistique, dont le budget est estimé à quelque 20 millions de dirhams, promet de faire peau neuve avec « un fil conducteur et une programmation totalement repensés par rapport aux éditions précédentes ».  L’agence Public Events devra ainsi proposer un nouveau naming, nouvelle charte graphique et une nouvelle identité visuelle… et une programmation pour « permettre la découverte, la détection et la promotion des talents en herbe ».

Les élus passent le témoin

Désormais, tout ce qui a trait de près ou de loin à l’organisation du festival de Casablanca est du ressort de Casa Events et Animation, en lieu et place de la commune. D’ailleurs, le Conseil de la ville a approuvé, le 3 février, une convention confiant à la SDL la gestion de l’événement. Le document, dont Telquel.ma s’est procuré une copie, indique toutefois que le festival aura lieu « chaque année au mois de juillet », engagement qui n’a donc pas été respecté vu que la prochaine édition aura lieu en octobre. Côté financement, en attendant que le programme du festival soit déterminé, la commune urbaine promet de mettre la main à la poche. Casa Events et Animation, elle, s’engage entre autres à établir un cahier des charges et à mettre à la disposition de la commune « toutes les informations liées à l’événement ».

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.