Mohamed Boussaïd persiste et signe contre Abdelilah Benkirane

Dans un entretien accordé à Med Radio, le ministre des Finances affirme que sa réponse aux questions de l'USFP et du PAM concernant le dossier des enseignants stagiaires est «technique» et n'est nullement une prise de position.

Par

Mohamed Boussaïd.
Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie et des finances. Crédit: Yassine Toumi.

Mohamed Boussaid campe sur sa position et défi Benkirane. Lors d’un entretien accordé à l’émission de Med Radio, Qafass Al-ittiham (le banc des accusés) le ministre de l’Economie et des finances s’est exprimé sur son récent accrochage avec le Chef du gouvernement concernant le dossier des enseignants-stagiaires. Lors de son intervention, Boussaïd a affirmé que la réponse qu’il a adressée à l’USFP et au PAM est une «réponse technique à une question précise. Ce n’est ni une prise de position, ni un engagement. Mais cela ne signifie pas qu’il y’a une autre solution que celle que j’ai proposée.»

Lire aussi: Le clash Benkirane-Boussaid: le RNI et le PJD peuvent-ils encore cohabiter ?

Lors de cet entretien, le ministre des Finances s’est également exprimé sur le communiqué publié par le Chef du gouvernement, au sujet de sa réponse, affirmant qu’il avait été «surpris» par son contenu. Boussaïd a également déclaré qu’il n’a pas pour ambition de «mettre des bâtons dans les roues au gouvernement» et de «perturber le travail du gouvernement ni de la majorité.»

Les tensions entre le ministre des Finances et le Chef du gouvernement font suite à la réponse de Mohamed Boussaïd à une question des groupes parlementaires de l’USFP et du PAM de la deuxième chambre, concernant les possibilités «légales et techniques» de faire passer un seul concours aux enseignants-stagiaires pour ensuite les embaucher en deux temps (un premier groupe en 2016 et un autre en 2017).  Dans sa réponse, l’argentier du royaume avait expliqué que l’application de la  solution proposée par les deux partis ne «nécessiterait [qu’]un décret ou un arrêté ministériel» qui en fixerait les modalités »