Reportage : Les victimes de l'accident de tramway témoignent

Les victimes de la collision à Casablanca entre un camion et un tramway qui a fait 29 blessés, dont 5 graves, racontent les circonstances d'un accident grave.

Par et

Crédit: AIC Press

La circulation a finalement été rétablie très tôt, dès 7h du matin, ce jeudi 31 mars, selon un communiqué de l’Agence d’urbanisation et de développement d’Anfa (AUDA), mais le souvenir de ce violent accident, un des pires impliquant un tramway au Maroc, est encore vivace.

Lire aussi : Casablanca. 24 blessés dont 5 grièvement dans un accident de tramway

Selon le dernier bilan actualisé relayé par la même source, vingt-neuf personnes ont été blessées, dont deux se trouvent dans un état grave, dans la collision entre un camion et un tramway , survenue la nuit du mercredi au jeudi au niveau du boulevard Omar Al-Khayam, à Casablanca.

« Nous avons soudain ressenti un choc violent, les vitres se sont brisées, les gens ont pris peur et sont sortis. C’est alors où nous avons vu le camion s’engouffrer en plein dans le tram », raconte une des victimes. « Les gens avaient peur, il y avait des blessés partout, par terre (…) une jeune femme a perdu son bras », explique une autre victime, encore sous le choc de l’accident.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les responsabilités. Pour le moment, les témoignages recueillis sur les lieux font état d’un camion de ciment qui roulait à vive allure et qui a percuté le tramway en mouvement. Le chauffeur du poids-lourd fait également partie des blessés, selon l’AUDA.

article suivant

Brexit : le gouvernement britannique réussit à faire passer son projet de loi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.