Méditel : le successeur de Paulin n'est toujours pas désigné

Méditel : le successeur de Paulin n'est toujours pas désigné

Méditel termine l'année 2015 avec des résultats dans le vert. L'opérateur télécom renoue avec les bénéfices qui ont atteint 335 millions de dirhams. Le point.

Par

Michel Paulin, directeur général de Méditel. Crédit: capture d'écran/Telquel.ma
Michel Paulin, directeur général de Méditel. Crédit: capture d'écran/Telquel.ma

Méditel termine l’année 2015 avec des résultats dans le vert. L’opérateur télécom renoue avec les bénéfices qui ont atteint 335 millions de dirhams. Le point.

« Le changement de l’identité visuelle se fera au moment opportun », déclare Michel Paulin, DG de Méditel lors de la présentation des résultats annuels au titre de 2015, tenue lundi 28 mars. Nous n’en saurons pas plus sur cet aspect très suivi par le marché des télécoms. Pendant longtemps le 2e opérateur taisait le changement imminent de son identité visuelle, prévu déjà en 2010 lors de la conclusion du pacte d’actionnaire à l’arrivé d’Orange dans le capital de Méditel. A tel point que les langues se délient pour parler d’un probable blocage. Certains expliquent le retard de la transition vers une nouvelle identité visuelle par un blocage chez la maison-mère en France, d’autres soutiennent que c’est à cause de Maroc Telecom qui aurait émis des réserves quant à la couleur orange qu’elle utilise déjà pour son branding. Pour Michel Paulin: tout va bien. « Nous y travaillons en ce moment mais nous ne pouvons pas annoncer une date. Nos compétiteurs se feront une joie d’avoir l’information », insiste-t-il.

Paulin assurera la transition de son successeur

Alors que le départ de Paulin est attendu dans  un ou deux mois, aucune information ne filtre quant au successeur de celui qui deviendra le DG de SFR. «Ce qui est sûr, c’est que je vais assurer la transition du nouveau directeur général». Logiquement, les trois actionnaires de Méditel, à savoir Orange (49%), CDG (25,5%) et Financecom (25,5%), devraient être déjà en train de chercher un successeur à Paulin. Depuis l’annonce du départ de Paulin à aujourd’hui, l’actionnariat a eu assez de temps pour trouver un remplaçant. «J’espère que je laisse à mon successeur un héritage qui soit à la hauteur », déclare Paulin. Une manière de souligner ses réalisations à la tête de Méditel. Lorsque Paulin a rejoint le deuxième opérateur il y a 3 ans, la compagnie croulait sous les pertes qui sont ressorties à la fin de 2013 à 219 millions de dirhams. En 2014, les pertes ont baissé à 160 millions de dirhams.

Des résultats dans le vert

Au terme de 2015, le 2e opérateur arrive à renouer avec les bénéfices en affichant un résultat net de 335 millions de dirhams. Au niveau de l’endettement, Paulin assure que la société est parvenue à réduire la dette de 5%. Elle ressort à 4,7 milliards de dirhams à fin 2015. Le patron de Méditel assure également que l’investissement réside parmi les priorités de la compagnie. La société a investi 2 milliards de dirhams en 2015 dont 1,5 milliard alloué à la licence 4G. « Nous avons l’ambition de doter tous nos sites 4G de fibre optique », souligne-t-il.

article suivant

Trois questions à Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.