Hydrocarbures, passagers, voitures: hausse générale du trafic de Tanger Med en 2015

Hydrocarbures, passagers, voitures: hausse générale du trafic de Tanger Med en 2015

En 2015, le trafic véhicules au terminal Renault a enregistré une croissance de 23 % par rapport à l’année 2014.

Par

Crédit: DR

Le port Tanger Med Passagers a atteint un trafic de plus de 2,4 millions de passagers en 2015, soit une croissance de 6 % par rapport à l’année 2014, révèle le bilan annuel de l’activité portuaire 2015.

496 400 tonnes de marchandises diverses ont été traitées au port Tanger Med pendant l’année 2015, soit une croissance de 17 % par rapport à 2014. Le port a atteint la barre des 5,3 millions de tonnes d’hydrocarbures pendant l’année 2015, soit une croissance de 38 % en un an. Le trafic véhicules au terminal Renault a enregistré une croissance par rapport à l’année 2014 de 23% : 260 000 véhicules ont été manutentionnés dans ce terminal.

Avec Tanger Med 2, bientôt dans le top 20 mondial

Le nombre d’escales réalisées au port de Tanger ont augmenté de 14 % en 2015. En additionnant celles de Tanger Med 1 (marchandises) et de Tanger Med Passagers (personnes), elles atteignent un peu plus de 12 000 (soit environ 60 % du nombre total d’escales au niveau national).

Le port de Tanger, dont le premier terminal a été inauguré en 2007, est situé à la 46ème place au classement mondial des ports. Mais « avec le port de Tanger Med 2, il devrait être classé dans le top 20 mondial », a précisé Kamal Lakhmas, commandant adjoint du port, ce 20 janvier lors d’une conférence organisée à l’Institut supérieur des études maritimes. 90 % des travaux de ce nouveau port ont déjà été réalisés. A termes, les deux terminaux de Tanger Med et les deux terminaux de Tanger Med 2 auront une capacité pour les conteneurs de 8 millions d’EVP (équivalents vingt pieds), contre 3 millions aujourd’hui.

Et la concurrence sino-algérienne ?

Alors que l’Algérie s’apprête à lancer la construction d’un nouveau port à El Hamdania, la direction de Tanger Med ne se dit pas préoccupée par la concurrence. « Nos terminaux sont concédés à des opérateurs de classe mondiale donc nous ne craignons pas la concurrence, pourtant acharnée », assure Kamal Lakhmas. Pourtant, des investisseurs chinois participent à la construction de ce nouveau port algérien, des Chinois intéressants à séduire, alors que Kamal Lakhmas précise que « nous n’avons aucune idée des futurs opérateurs » qui s’installeront à Tanger Med 2, dont la date de lancement de l’exploitation n’a pas encore été fixée.

Lire aussi : Deux milliards de dirhams pour Nador West Med

La direction du port met en avant ses atouts: avantages fiscaux, main d’oeuvre qualifiée, accords de libre échange liant le Maroc et interlocuteur unique (TMSA, une agence détenue à 100 % par l’Etat possédant plusieurs filiales et fonctionnant comme un holding). Lors de cette conférence du 20 janvier, Kamal Lakhmas ajoute : « certains prétendent que le succès de Tanger Med est lié aux prix [les tarifs, ndlr] mais non, c’est grâce aux services proposés. En fait, il s’agit de l’un des ports les plus chers au monde ».

article suivant

Genève III sera “un tournant”... ou le Maroc n'y retournera pas

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.