L'assurance maladie obligatoire pour les étudiants maintenant disponible

Une couverture santé destinée aux étudiants étrangers et marocains de moins de 30 ans vient d'être lancée par le gouvernement.

Par

Crédit: DR

L’Assurance maladie obligatoire des étudiants (AMO-E) a été lancée le 13 janvier, à Rabat, par le chef du gouvernement Dès cette année universitaire 2015-2016, c’est 288.000 étudiants qui devraient bénéficier d’une couverture sociale auparavant réservée aux salariés et aux pensionnés du secteur privé, selon l’agence MAP.

Les étudiants couverts par l’AMO-E bénéficieront du panier de soins garantis par le régime de base, remboursés entre 70 et 100% : consultations médicales, hospitalisations, interventions chirurgicales, analyses biologiques, radiologie, médicaments, soins dentaires, orthoptie, la rééducation fonctionnelle, la kinésithérapie et les services paramédicaux.

La cotisation de l’AMO-E est gratuite – entièrement prise en charge par l’État, avec une enveloppe budgétaire de 110 millions de dirhams – pour les étudiants de l’enseignement supérieur public et de formation professionnelle de moins de 30 ans, marocain ou étranger et titulaire d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent. Les étudiants, remplissant les mêmes critères, mais inscrits dans des établissements privés, devront s’acquitter d’une cotisation annuelle de 400 dirhams, perçue avec les droits d’inscription.

Trois  plateformes d’inscription en ligne sont mises à la disposition des étudiants :

– Le site de l’OFPTT, pour les étudiants de l’office de la formation professionnelle et de la promotion du travail
– Le site de l’ANAM, pour les étudiants inscrits dans des établissements privés de formation professionnelle
– Le site de l’ENSSUP, pour les étudiants de l’enseignement supérieur public et privé.

L’intégration des étudiants – et des travailleurs indépendants – à la base des bénéficiaires de la couverture médicale avait été adopté fin 2014, dans le cadre d’un plan d’action de réforme mené par le gouvernement.

Lire aussi : Assurance maladie des indépendants : report à janvier 2016

article suivant

Essaouira mise sur une relance créative et volontariste