Salé : Le snack interdit aux femmes fermé par les autorités

Les autorités n’ont pas tardé à réagir à la polémique suscitée par l’interdiction aux femmes de s’asseoir dans un snack de Salé. Ce dernier a été fermé, le 6 janvier, par le moqaddem.

Par

Crédit: DR
Crédit: DR

Un peu plus de 24 heures de polémique auront suffi aux autorités pour qu’elles décident de réagir à l’interdiction aux femmes de s’asseoir dans un snack de Salé. Ce dernier a été forcé de mettre la clé sous la porte après que le moqaddem, accompagné d’autres agents d’autorité, s’est déplacé à l’établissement dans l’après-midi du mercredi 6 janvier, précisent nos confrères d’Alyaoum24.com.

Après avoir discuté avec le propriétaire du snack, les agents d’autorités se sont rendus compte que le restaurateur ne disposait même pas d’autorisation pour transformer son magasin, au départ destiné à la vente d’olives, en snack. Le propriétaire du snack n’avait pas non plus le droit de mettre des chaises au-devant de son magasin.  Ce sont d’ailleurs ces mêmes chaises qui avaient attisé la polémique suite à l’affiche collée par le restaurateur misogyne sur laquelle on pouvait lire : « Afin d’éviter toute situation inconfortable, les chaises sont uniquement réservées aux hommes et non aux femmes ». Une affiche que le restaurateur ne recollera décidément pas de sitôt.

Voir aussi : Les femmes interdites de s’asseoir dans un snack de Salé

article suivant

Maroc-Portugal : le président Marcelo Rebelo de Sousa assistera au match

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.