Le site participation.ma permet aux citoyens de débattre de projets de loi

Le site participation.ma propose aux internautes de commenter les projets de loi. La version pilote se concentre sur la réforme du Code pénal.

Par

Capture d'écran du site.

Le numérique au service de la démocratie. Le site participation.ma permet de décortiquer les projets de loi et de les soumettre aux internautes, qui peuvent ainsi voter pour on contre et commenter les nouvelles dispositions. Concrètement, la plateforme décompose les projets par article en surlignant en vert les ajouts et en rouge les retraits, pour mettre en évidence les modifications. Pour le moment, le site n’est qu’en phase de lancement donc il interroge sur l’avant-projet de loi du code pénal, une réforme très discutée actuellement. Vous pouvez ainsi faire des recherches thématiques sur le sujet : relations sexuelles, alcool, jeune…

Ensuite, les concepteurs prévoient de soumettre le résultat des discussions au ministre de tutelle, en l’occurrence, dans ce cas, à Mustapha Ramid. Ils expliquent prévoir de refléter fidèlement les orientations exprimées par les internautes en utilisant une « méthodologie scientifique ». Celle-ci est en cours d’élaboration.

Lire aussi : Code pénal : une réforme conjuguée au passé ?

A termes, le site sera disponible en trois versions : arabe, française et anglaise mais pour le moment, les textes ne sont qu’en arabe. Derrière participation.ma, le ICT4Dev (Information and communication technologies for development), le centre de recherche de l’universite Mundiapolis de Casablanca. Son ambition : vulgariser les projets de loi pour les rendre accessibles au plus grand nombre pour ensuite réaliser un plaidoyer auprès des autorités, pour que « l’opinion des citoyens soit prise en considération dans l’élaboration des lois ».

Lire aussi : Nouabook.ma: posez vos questions aux députés !

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire