Hassad demande à la Redal de contrôler ses factures

Chaque mois, 30 000 factures d'eau et d'électricité de Redal ne sont pas contrôlées selon le ministre.

Par

Mohamed Hassad
Mohamed Hassad, ministre de l'Education nationale. Photo : DR

Lors de la séance des questions orales à la chambre des représentants, la parlementaire du groupe socialiste Rachida Benmasoud a interpellé le ministre de l’Intérieur sur la hausse des factures d’eau et d’électricité à Rabat ainsi que sur une pétition signée par plusieurs habitants de la capitale pour régler ce problème.

En réponse à la députée de l’USFP, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad a indiqué que la Redal, responsable de la gestion déléguée de l’eau et de l’électricité à Rabat, a reconnu que 3% de l’ensemble des factures mensuelles ne sont pas soumises au contrôle et sont déterminées sans pour autant connaitre le volume de consommation réel.

Et le ministre d’ajouter que « ce pourcentage équivaut à 30 000 factures qui échappent, chaque mois,  au contrôle. Ce qui est très dangereux et c’est pour cela que le ministère a alerté cette société pour éviter ce genre de débordements ». Lors de son intervention, Mohamed Hassad a également reproché à la Redal  son retard sur « plusieurs projets ». Un délai qui s’explique par la « mauvaise gestion » de l’entreprise selon le ministre.

article suivant

PLF et nomination d'ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI