L'agression d’une femme taxi suscite l'émoi en Algérie

Sur sa page Facebook, la jeune femme de 28 ans raconte comment un homme s’en est pris à elle en pleine rue. Son affaire a choqué les internautes algériens.

Par

Crédit: DR

3611. C’est le nombre de fois qu’a été partagée la publication dela page Facebook « Chouchou Taxi Alger » en quelques heures. Taxi femme à Alger, la jeune rédactrice de cette page raconte sa «  première agression physique » et publie une photo de son nez et de sa bouche ensanglantés. « J’étais dans ma voiture. A la fenêtre, un homme se défoule sur mon visage à coup de poing, pour apaiser la douleur d’un décès d’une personne de sa famille », précise-t-elle sur sa page. La jeune femme de 28 ans se souvient avoir remarqué qu’une cérémonie funéraire se tenait à proximité.

Le premier choc passé, elle déclare s’être heurtée à une nouvelle difficulté : « Les gendarmes ont posé des questions à la famille de l’agresseur qui a, bien sûr, nié les faits. Ils ont relevé le nom de famille et c’est tout ! L’enquête, c’est fini. Finalement, je ne peux pas porter plainte contre un inconnu dont je n’ai pas le nom et l’adresse. […] Si je prends un avocat et même si je pars en justice, il n’ira pas en prison et il s’en sortira avec juste une amende de 20 000 dinars algériens (DA) (environ 1 850 dirhams marocains, ndlr), l’Etat me remboursera 5 000 DA et je serais sujette à une éventuelle vengeance. Pour le mettre en prison, il me faudra un certificat médical de 10 points de suture ou des os cassés !  ».

Chouchou Taxi n’est pas une figure inconnue en Algérie puisque le site algérien en ligne tsa-algerie.com a fait son portrait cette année. Faisant partie des très rares femmes taxi du pays, la jeune femme avait abordé les difficultés à exercer un «  métier d’homme ». Après presque un an d’expérience, elle avait déjà vécu plusieurs mauvaises aventures avec des collègues ou des passants, hostiles à son existence dans la profession. Mais c’est agression physique est un nouveau palier.

Sarah Gyé-Jacquot

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.