Rbatis, Tangérois: combien vaut votre maison?

Le référentiel des prix de l'immobilier couvre de nouvelles villes: Salé, Rabat, Temara, Tanger, Tétouan et Nador.

Par

Carte interactive de Tanger.

Le ministère de l’Economie et des finances a mis en place un référentiel des prix de l’immobilier disponible en ligne. L’outil s’étend à de nouvelles communes. Aujourd’hui, 17 villes sont couvertes : Casablanca, Fès, Marrakech, El Jadida, Beni Mella, Kenitra, Mohammedia, Settat, Meknès, Oujda, Agadir et plus récemment Salé, Temara, Rabat, Tanger, Tétouan et Nador.

Lire aussi : Immobilier: un outil en ligne pour savoir combien vaut votre bien

L’outil, piloté par la Direction générale des impôts et des finances, permet de connaître le prix moyen de l’immobilier par zone géographique. Chaque ville est donc divisée en zone, 70 pour Tétouan par exemple. Puis pour chacune d’elle, le référentiel indique le prix selon que le bien soit un appartement, une maison, une villa ou un terrain, qu’il soit ancien, récent ou neuf.

Ainsi, si vivre dans le quartier des Oudayas de Rabat vous intéresse, sachez que le mètre carré d’une maison ancienne y est fixé à 7 000 dirhams. Un rapide parcours du référentiel pour la capitale nous offre aussi un aperçu des différences de prix d’un simple quartier à l’autre. Exemple : les prix de l’immobilier de la zone de Temara accolée à Rabat et ceux de la zone limitrophe appartenant à la commune de Rabat, juste de l’autre côté du « périphérique », 9 500 dirhams le mètre carré pour un appartement récent dans un cas et 19 000 dans l’autre.

Une carte interactive

Lors de son lancement, le référentiel n’existait qu’en appelant le 05 37 27 37 27 ou sous forme de tableau. Il était un peu laborieux de le consulter puisqu’il fallait d’abord identifier la zone où se trouve son bien. Mais l’administration fiscale perfectionne son concept. Maintenant, vous pouvez avoir une idée de la valeur de votre bien seulement en parcourant la Google map dédiée au référentiel (qui ne fonctionne pas encore pour Tétouan).

L’outil a été mis en place pour servir de base pour le calcul des taxes et droits. Le projet est censé répondre aux contestations des contribuables auprès du fisc sur le montant des droits et taxes. Un manque d’équité fiscale est souvent reproché. « Avec la flambée des prix constatée au niveau du marché immobilier durant ces dernières années, le recours à la pratique de la sous déclaration n’est un secret pour personne. Devant ce phénomène, l’administration fiscale procédait fréquemment à des contrôles sur la base des postes de comparaison et des informations en sa possession pour appuyer sa position », a expliqué l’administration lors de la présentation de cet outil. 

Un réajustement pour Casa

D’après l’hebdomadaire La Vie Eco, il y aura bientôt un réajustement du référentiel pour Casablanca, à la demande de promoteurs immobiliers. D’après le journal, un comité national rassemblant promoteurs et direction générale des impôts détermineront prochainement les nouveaux prix.

article suivant

Casablanca : réouverture des écoles à partir du 5 octobre, et prolongation des mesures restrictives