Les enseignants protestent et attendent une réponse de Belmokhtar

Les professeurs stagiaires  rejettent les décrets du ministère, et promettent de hausser le ton.

Par

Crédit: page facebook des enseignants stagiaires.

Ils étaient plus de 9000 manifestants à protester jeudi 12 novembre à Rabat, selon les chiffres avancés par les organisateurs de la marche. Mais ces chiffres n’ont pas pu être vérifiés par une source indépendante. Toujours est-il que la marche est une démonstration impressionnante.  En présence de toutes les coordinations de la commission nationale, les enseignants stagiaires ont marché du ministère de l’éducation nationale jusqu’au parlement, et ont demandé l’annulation des décisions ministérielles, « nous résisterons jusqu’à l’annulation des décrets » ont scandé les manifestants devant le parlement.

Lire aussi : Les enseignants stagiaires sur les pas des étudiants en médecine ?

Mohammed Kanjaa, membre de la coordination nationale estime que « la marche a réussi » malgré « les pressions de l’administration et la tentative de perturber la marche  », et continue : « la suite de notre militantisme et les décisions que l’on va prendre dépendent de la réponse du ministre ».

Le gouvernement avait examiné et adopté le projet  de décret 2-15-588 pour l’organisation de concours au profit des titulaires de diplômes de qualification du préscolaire, du primaire, et du secondaire qualifiant délivrés par les centres régionaux. Le deuxième décret a trait au système des bourses, dont le montant mensuel passe de 2 450 à  1200 dirhams.

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.