Loubna Abidar regrette d'avoir songé à l' "asile politique"

L’actrice avait évoqué cette possibilité dans une publication Facebook au lendemain de son agression.

Le 6 novembre 2015 , Loubna Abidar avait déclaré, dans une vidéo publiée sur Facebook , qu’elle allait demander l’asile politique si l’Etat marocain ne lui rendait pas justice, dans un délai de deux jours, suite à son agression le 5 novembre.

Des déclarations sur lesquelles l’actrice est revenue dans une publication Facebook accompagnée de photos montrant les blessures sur son corps. Dans cette même publication, l’actrice indique que ses déclarations ont été dites sur le coup de la fatigue. Elle a également tenu à remercier le personnel médical qui a pris soin d’elle suite à son agression.

Dans un communiqué diffusé le 6 novembre, la préfecture de police de Casablanca  dément avoir refusé toute aide à l’actrice suite à son agression