Le FMI plus optimiste que le gouvernement sur la croissance du PIB en 2016 – Telquel.ma

Le FMI plus optimiste que le gouvernement sur la croissance du PIB en 2016

Le Maroc devrait réaliser un taux de croissance de 3,7%  en 2016, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI).

Par

Le siège du FMI à Washington
Le FMI a annoncé une hausse de la croissance en 2015 et 2016 au Maroc

Le FMI prévoit que la croissance du PIB du royaume va se situer à 3,7 % en 2016.  Ce chiffre a été avancé dans le rapport, , présenté mercredi 21 octobre à Dubaï et intitulé  « Perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale », qui regroupe la région MENA, l’Afghanistan et le Pakistan.

Ce taux de croissance est plus important que celui prévu par le gouvernement Benkirane dans le projet de loi des finances, qui table seulement sur 3 % de croissance.

L’institution dirigée par Christine Lagarde estime que le taux d’inflation des prix à la consommation devrait atteindre 1,5 %  en 2015 et 2 % en 2016, alors que ce taux s’élèvera à 6,6 % en 2015-2016 dans les pays importateurs de pétrole de la région. Globalement, les pays importateurs de pétrole dans la région devraient enregistrer en 2015-2016 une accélération de leur croissance, aux environs de 4 % en moyenne, estiment les économistes du FMI.

Pour le cas du Maroc, le document note que les exportations devraient augmenter à la faveur du redressement progressif de la zone euro.

Pour profiter de la baisse des prix du pétrole, le rapport recommande aux pays importateurs d’accroître une batterie de recommandations : l’investissement public, opérer des réformes structurelles visant à stimuler une croissance tirée par le secteur privé, en particulier dans les domaines de la gouvernance, du climat des affaires, du marché du travail et de l’accès au crédit.

Dans ses prévisions pour l’ensemble de la région, y compris les pays exportateurs de pétrole, le rapport prévoit une croissance modeste en 2015, en raison de la propagation et de l’intensification des conflits régionaux et de la baisse des prix du pétrole.

(Avec MAP)

 

article suivant

A l'OIF, Louise Mushikiwabo veut empêcher la jeunesse africaine de "se jeter dans la Méditerranée"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.