Le prix Nobel de la paix appuie la révolution du Jasmin

Le prix Nobel de la paix 2015 a été remis au Quartet du dialogue national tunisien pour avoir lancé « un processus politique alternatif, pacifique, à un moment où le pays était au bord de la guerre civile ».

Par

Angela Merkel pour son travail avec les immigrés, le pape François avec son travail de rapprochement entre Cuba et les USA et les survivants d’Hiroshima étaient tous nommés pour l’obtention du prix Nobel de la paix. Un prix qui a finalement été décroché par le Quartet tunisien formé en 2013.

Ce quartet est composé de L’Union Générale des Travailleurs tunisiens (UGTT), de l’Union tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA), de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH) et de l’ordre des avocats. Selon le comité norvégien, le quartet a lancé « un processus politique alternatif, pacifique, à un moment où le pays était au bord de la guerre civile ».

Ce quartet est montré sous leurs meilleurs auspices, puisque depuis quelques jours UTICA et UGTT sont à couteaux tirés concernant les négociations salariales dans le secteur privé. Il est même question d’une grève de grande ampleur dans ce secteur. Le prix Nobel de la paix pourra peut-être calmer les ardeurs et pousser à un retour aux négociations.

article suivant

118 établissements scolaires fermés pour contamination au Covid-19, et 413 élèves positifs depuis la rentrée