Boussaid à la recherche des pèlerins marocains dans les morgues et les hôpitaux

Le ministre et chef de la délégation marocaine au Haj, Mohamed Boussaid, a expliqué les raisons du retard à donner un bilan des morts et blessés marocains à Mina.

Par

Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie et des Finances.
Mohamed Boussaïd, ministre de l'Economie et des finances. Crédit : Rachid Tniouni

En sa qualité de chef de la délégation marocaine au Hajj, le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, a expliqué lundi 28 septembre sur les colonnes d’Assabah le retard à déterminer le nombre de pèlerins marocains décédés ou blessés lors du drame de Mina.

Selon un envoyé spécial d’Assabah, le manque d’information est principalement dû à l’interdiction faite par les autorités saoudiennes au chef de la délégation de rechercher les pèlerins marocains le jour même de l’accident. Il n’a pu procéder aux recherches que le lendemain, vendredi. Les responsables marocains accompagnant le ministre ont dû se diriger vers les morgues et les hôpitaux pour récolter le maximum d’informations. « Nous avons fait la tournée des hôpitaux et des morgues pour rechercher les victimes Marocains« , a affirmé Boussaid. D’un autre côté, les autorités saoudiennes ont également empêché tout médecin non autorisé préalablement par le pays hôte à procéder à des soins, idem pour les interventions des ambulances, a assuré la même source.

Toujours pas de bilan définitif

Quant au nombre de disparus marocains, le ministre a préféré ne pas avancer de bilan définitif, en attendant le résultat définitif des recherches. Pour rappel, dans la soirée du 26 septembre, un communiqué du Cabinet Royal est venu rompre le silence gouvernemental concernant la bousculade à Mina qui a fait plus de 700 décès. Le communiqué indique que, pour l’heure, trois décès Marocains sont à déplorer. Il s’agit d’un couple en plus d’un Marocain résidant en Arabie Saoudite.

 

 

 

 

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus