Revue du web #46 : Édition spéciale mouton

Ils ont envahi nos jardins et nos halls d’immeubles. Les voilà qui investissent le web ! La 46e revue du web fait la part belle aux moutons.

Par

Bêêêête de selfie

Pendant quelques jours il fait partie de la famille, alors pourquoi pas se prendre en photos avec lui ? C’est ce qu’ont fait quelques artistes marocains, en posant fièrement à côté de leur mouton. Leurs clichés sont compilés dans cette vidéo. Saurez-vous les reconnaître ?

Le mouton de la semaine

Mouton, peur sur la ville

Celui-là n’a pas pu sentir l’approche de l’Aid puisque la scène se passe au Brésil. Ce n’est pas pour autant qu’il a l’intention de se laisser faire. La bête a terrorisé la petite ville brésilienne.

Mouton à moto

Pas évident de ramener son mouton à la maison lorsqu’on est en scooter. Ce Sénégalais en a fait les frais. Il lui faudra deux bonnes minutes avant de trouver la solution pour prendre la route.

D’autres une solution plus… conviviale :

mouton moto

Mouton psychédélique

Le youtuber Cyriak s’est fait une spécialité des animaux de la ferme qu’il s’amuse à faire danser. Le voilà qui fait danser un agneau sur une musique psychédélique.

Âmes sensibles s’abstenir

Cette vidéo publiée l’an dernier sur Facebook montre un combat de moutons en Tunisie. Deux mâles dominants se ruent l’un sur l’autre, crâne contre crâne, jusqu’à ce que l’un des deux se retrouve à terre et soit achevé par les organisateurs. Ça se passe ici,mais soyez avertis, les images sont choquantes.

Avant que les moutons ne vous rendent chèvre…

« Les moutons et les chèvres sont étroitement liés (les deux font partie de la sous-famille des Caprinae) et il peut être parfois difficile de les distinguer uniquement par leur apparence. », nous apprend Wikipédia. Alors ne faisons pas de jaloux et rendons hommage aux incontestables talents de grimpeuses des chèvres marocaines. Le photographe Michael Chinnic les filme ici dans un arganier.

aid ahda moubarak

article suivant

Maroc-France : “Les relations de business sont excellentes et privilégiées”