Moncef Belkhayat livre le détail sur sa fortune

Moncef Belkhayat était payé "300 000 dirhams" et dirige aujourd’hui des entreprises qui pèsent 3 milliards.

Par

Moncef Belkhayat. Crédit: capture d'écran/DR

L’ancien ministre des Sports et fraîchement élu casablancais, Moncef Belkhayat, a voulu jouer la transparence au micro de Chada FM. Le Rniste, prolifique sur les réseaux sociaux, avait essuyé des critiques d’internautes lors de la campagne électorale.

Fait rare pour un politique, il a profité de son passage sur les ondes pour donner dans les détails son salaire et combien gagnent ses entreprises.

« J’avais 28 ans et je réussissais quand un chasseur de tête m’a contacté pour revenir au Maroc et travailler à Téléfonica  (ancienne maison mère de l’opérateur Méditel) », a-t-il déclaré.

« Je gagnais à l’époque 180 000 dirhams, et je suis rentré avec le double: 300 000 dirhams nets en comptant les primes et les stocks options », a-t-il poursuivi.

Moncef Belkhayat reconnaît que ce sont des « sommes qui peuvent choquer », mais dit les livrer au public pour que « les gens sachent que (son) salaire a été divisé par cinq », en devenant ministre.

Lire aussi: Moncef Belkhayat, monsieur 2.0 du RNI

Moncef Belkhayat est également revenu sur l’activité de ses entreprises. Il avance que sur dix structures qu’il a créée ces dernières années, huit « réussissent ». Deux secteurs portent chance à l’entrepreneur: la distribution et la logistique ainsi que le secteur de la communication et des médias, selon lui. Il avance un chiffre d’affaire global de 3 milliards de dirhams et dit employer 1380 collaborateurs. En dernier lieu, Belkhayat affirme que ses sociétés n’ont une relation avec « aucune entreprise publique ».