"Khat Achahid" : Les sahraouis adhèrent à l'autonomie

Mahjoub Salek estime qu'entre le choix de rester dans les camps et celui du plan d'autonomie proposé par le Maroc, les sahraouis penchent naturellement vers le deuxième choix.

Par

Mahjoub Salek

Le dirigeant du courant dissident « Khat Achahid », Mahjoub Salek, opposant au Front Polisario, a livré à France 24 son analyse sur la situation au Sahara et les élections communales, ainsi qu’une critique acerbe des dirigeants séparatistes. Pour cet ancien fondateur du Polisario, privé de document de voyage par l’Algérie, le front est « figé depuis 40 ans ».  Ses dirigeants « vivent dans l’éden alors que les gens vivent l’enfer » dans les camps, estime-t-il.  « Le sahraoui se trouve devant deux choix :, soit le plan d’autonomie, soit rester indéfiniment à Hmada (camp de Tindouf, ndlr). Il choisit le plan d’autonomie » proposé par le Maroc, a-t-il estimé.

Pour appuyer sa thèse, il explique que les sahraouis ont « massivement participé aux récentes élections, y compris des militants des droits de l’Homme que le Polisario invitait aux camps et à l’étranger ». Une participation qui montre, en creux, une adhésion au plan d’autonomie proposé par le royaume, conclut-il.

article suivant

Le bâtonnier du barreau de Casablanca fustige "la conduite folle et enragée" de certains avocats

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.