Ilyas El Omari: «Une enquête sera ouverte suite aux propos de Benkirane »

Selon Ilyas El Omari, Benkirane doit suspendre ces élections s’il a des preuves concernant la circulation de l’argent de la drogue dans la campagne.

Par

Le candidat du PAM aux élections régionales de Souss-Massa, Abdellatif Ouahbi vient de déposer ce 31 août une plainte auprès du ministère de la Justice afin qu’une enquête soit ouverte concernant les accusations que porte le chef du gouvernement au parti du tracteur. Lors d’un meeting tenu le 30 août à Agadir, Abdelilah Benkirane a affirmé que « l’argent utilisé par le PAM durant ses élections est issu de la poudre que l’on connait tous ».

« Face aux accusations de Benkirane à notre encontre, nous avons demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire car nous n’allons pas lui répondre par la parole dans la mesure où c’est le chef du gouvernement et non un citoyen lambda », nous confie le secrétaire général adjoint du PAM Ilyas El Omari.

Celui-ci trouve également paradoxal que le chef du gouvernement puisse parler de la circulation de l’argent sale pendant ces élections  » alors qu’il est le superviseur de celles-ci » . « En tant que chef du gouvernement, il doit protéger les élections des différentes dérives, et s’il est sûr de ses accusations, en sa qualité de superviseur, il doit alors suspendre ces élections », affirme-t-il.

« Le chef du gouvernement doit garantir la stabilité »

El Omari s’interroge sur les intentions de Benkirane concernant ces élections. « Lors d’un meeting à Safi, le chef du gouvernement a affirmé que ces élections pourraient finir par de la casse. Le devoir d’un chef du gouvernement est de garantir la stabilité et non le chaos », explique-t-il.

Le numéro 2 du PAM ironise : « le chef du gouvernement, qui tient des propos élogieux, lors de ses déplacements à l’étranger, sur le modèle marocain, est entrain de dire actuellement  à ces mêmes gens que nous avons des élections biaisées . Je ne vois pas où est la logique».

« Utiliser la monarchie dans les élections est illégale »

En réaction aux propos du chef du gouvernement où il affirme que « le parti du tracteur n’avait pas pu défendre la monarchie en 2011 », le PAM ne souhaite actuellement ne pas répondre. « L’utilisation de la monarchie dans les élections est illégale selon la loi, c’est pour cela que nous répondrons à cette question après la fin de celles-ci », conclut El Omari.

 

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains