Politique

La Fédération de la gauche démocratique promet des élus "transparents" et des communes "vertes"

Nabila Mounib, SG du PSU. Crédit: Yassine Toumi
La Fédération de la gauche démocratique promet des élus "transparents" et des communes "vertes"
août 26
07:51 2015
Partager

Représentée par Nabila Mounib, la Fédération de la gauche démocratique a présenté un programme axé sur la transparence des élus et la lutte contre la pollution.

C’est épaulée du vétéran du Parti socialiste unifié, Mohamed Bensaïd Aït Idder, que Nabila Mounib a présenté, le 25 août, le programme de la Fédération de  la gauche démocratique (FGD) pour les élections communales du 4 septembre. La candidate aux élections communales de Sidi Belyout a fait part de sa fierté de « présenter une liste qui compte beaucoup de compétences » en vue des prochaines échéances électorales. Pour rappel, la FGD est une alliance composée du PSU, du parti d’avant-garde socialiste démocratique (PASD) et du Congrès national ittihadi (CNI).

Déclaration de patrimoine

Dans son programme, la FGD détaille sa vision de la gestion communale. Dans son discours, Nabila Mounib a évoqué des principes comme la « transparence » et l’ « honnêteté ». La secrétaire générale du PSU s’est également engagée à  lutter « contre la corruption, la marginalisation et l’exclusion ».   La FDG promet de soumettre tous les conseillers communaux et régionaux à une déclaration de patrimoine au début et à la fin de leurs mandats. Dans le même ordre d’idées, elle promet une transparence au niveau du budget de la commune, de l’octroi de marchés et la publication des rapports et comptes rendus

Au niveau de l’administration, l’alliance représentée par Nabila Mounib compte  faciliter et informatiser l’accès des citoyens aux documents administratifs. Elle compte également revoir  les dossiers relatifs aux gestions déléguées de l’eau, de l’électricité, de l’assainissement ainsi que celle des zones de stationnement. Une gestion déléguée sur le dos de  laquelle la FGD met la cherté des services.

Une commune plus verte

Dans son programme, résolument tourné vers le social, la FGD prévoit également de « sauver et réhabiliter les établissements scolaires publics ». L’alliance des trois partis de gauche veut également mettre en place des programmes de traitement contre l’addiction destinés aux « jeunes des rues ».

Enfin, la FGD veut des communes plus vertes. Elle prévoit notamment de protéger les espaces verts, de mettre en place des  pistes cyclables ainsi que des journées sans voitures au centre des communes. L’alliance qui était représentée par Nabila Mounib compte aussi construire des toilettes publiques, des parkings souterrains et aériens. Finalement, un système de tri des déchets est prévu.

Tags
Partager

Lire aussi

  • martah jalil

    On le répétera jamais assez: l'encadrement systématique et continue des citoyens, surtout par les partis qui se veulent progressistes et démocratiques, reste la clé de toute réussite électorale et le moyen le plus efficace pour couper court aux propagandistes et aux courtiers des éléctions, Qui des communs des citoyens connait les partis formant la FGD, ses objectifs, son programme.....??

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss