A partir d’aujourd’hui, l’humanité vit au dessus de ses moyens

La population mondiale a épuisé l’ensemble des ressources que peut produire la Terre en un an ce jeudi 13 août. L’humanité creuse d’année en année sa dette écologique.

Par

En à peine 8 mois, toutes les ressources naturelles renouvelables produites par la Terre ont été épuisées. C’est ce qui ressort du calcul effectué par l’ONG Global Footprint Network pour l’année 2015. Cette ONG américaine publie depuis une vingtaine d’années un calcul qui détermine le jour de l’année où l’empreinte écologique de la population mondiale dépasse la biocapacité de la planète. La biocapacité de la Terre est sa capacité à régénérer ses ressources et à absorber les déchets tels que les émissions de gaz carbonique. Cette année, le « jour de dépassement » est le 13 août, indique l’ONG dans un communiqué.

Ce « jour de dépassement », ou « overshoot day » en anglais, intervient de plus en plus tôt chaque année. En 2014, l’ONG avait retenu la date du 17 août. Les échéances avancent en moyenne de trois jours par an depuis 1070 d’après Global Footprint Network. Ainsi, la consommation de l’humanité est de plus en plus décalée par rapport aux ressources disponibles sur terre, déplore l’ONG américaine. C’est en 1970 que la population mondiale commence à creuser sa dette écologique, les productions de la terre ayant été épuisées le 23 décembre. L’ONG estime qu’il faudrait actuellement 1,6 planète pour pouvoir subvenir, aujourd’hui, aux besoins de la population mondiale.

article suivant

La crise vue par les experts comptables