Où se trouvent les propriétés de la famille royale saoudienne au Maroc?

Où se trouvent les propriétés de la famille royale saoudienne au Maroc?

Le roi d’Arabie saoudite Salmane ben Abdelaziz Al Saoud est arrivé à Tanger le 2 août. Sa famille possède plusieurs propriétés dans le royaume.

Par

Le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz al-Saoud. Crédit : Mazen AlDarrab / Flickr.

Les princes saoudiens possèdent plusieurs propriétés au Maroc. Difficile de connaître leur nombre exact, mais la famille en détiendrait une petite dizaine, qu’il s’agisse de villas ou de palais. Difficile aussi de connaître le propriétaire légal de chaque demeure, notamment depuis les décès des deux précédents rois.

carte saoudiens

Le roi Salmane est actuellement à Tanger, où il détient un palais et une résidence. Le premier, avec un accès direct à la plage, se situe entre l’hôtel de luxe Le Mirage et le site archéologique de Cotta, une poignée de kilomètres au sud du Cap Spartel. La seconde se trouve route de la vieille montagne, à côté du palais de la famille royale marocaine.

tanger

A Casablanca, les dirigeants saoudiens ont fait construire un véritable palais, entouré d’une mosquée et d’une bibliothèque. Ce « complexe » est bien connu des Casablancais, il se trouve tout près de la corniche, au niveau du rond point du Megarama. Une source qui a travaillé sur le projet nous confie qu’un passage souterrain relierait le palais à la mer pour permettre à la famille de se faufiler à l’extérieur en cas d’attaque.

La famille détenait également une villa à Anfa, tout près du boulevard du Lido, rue Anfa supérieure, mais elle l’aurait vendue au promoteur immobilier Alliances.

palais

Les princes possèdent également un palais à Bouskoura, présenté par notre source comme « l’un des plus beaux d’Afrique ». Il faut dire que « des travaux sont réalisés à chaque fois qu’ils viennent, ils n’aiment pas revenir et avoir la même décoration ».

palais bouskoura

Mais la famille compte également un palais et une résidence construits dans la région de Fès dans les années 1980 à l’époque du roi Fahd Ben Abdelaziz (qui a précédé Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud décédé en janvier dernier), ou encore le palais du prince Bandar Ben Sultan à Rabat, peut-on lire sur les sites des entreprises qui ont travaillé sur ces projets comme Artiwood ou Arti  Zelliges Bouzoubaa, qui signent bien sûr des clauses de confidentialité.

Les princes saoudiens étaient aussi propriétaires d’une villa à quelques kilomètres au nord d’Agadir et d’une autre vers Errachidia, mais ils les auraient vendues il y a quelques années à un émir du Qatar, après la mort de Ben Abdelaziz Al-Saoud, plus attaché au Maroc que ses héritiers, paraîtrait-il.

Lire aussi : Que sait-on des liens qu’entretiennent le Maroc et l’Arabie saoudite?

Lire aussi : Maroc – Arabie saoudite: qu’est-ce que la mort du roi Abdallah va changer?

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.