Pendant le ramadan, les hommes travaillent moins et les femmes s’activent

Temps de travail, sommeil, télévision: le HCP s’intéresse au rythme de vie des Marocains pendant le ramadan.

Par

Crédit : Yassine Toumi.

Le Haut Commissariat au plan (HCP) vient de republier une étude sur les effets du ramadan sur l’emploi du temps des Marocains réalisée en 2012. En moyenne, les personnes consacrent 46 minutes de moins que d’ordinaire à leur travail professionnel. Le HCP ne parle pas de productivité… Cette réduction est de 1 heure 12 pour les hommes mais seulement de 19 minutes pour les femmes.

Lire aussi : Sondage: la motivation au travail augmenterait avec ramadan

Ces dernières supportent seules l’allongement des tâches domestiques pendant ce mois : + 47 minutes. D’après les chiffres avancés par le HCP, pendant le ramadan, les hommes cuisinent encore moins que d’habitude. Autrement dit, entre activité professionnelle et ménagère, les hommes travaillent plus d’une heure de moins par jour lors du ramadan alors que les femmes travaillent presque une demi-heure de plus que le reste de l’année.

Lire aussi : Ramadan ailleurs: la table du ftour au Togo

Les hommes doublent leur temps de prière

Surprenant: le temps consacré au sommeil baisse seulement de 37 minutes en moyenne. Evidemment, la prise des repas prend aussi moins de temps.

L’on sait que les Marocains regardent plus la télévision pendant le ramadan, notamment en début de soirée juste après le ftour. Selon le HCP, ils sont devant leur petit écran en moyenne un quart d’heure de plus que le reste de l’année. A 20 heures 30, plus de la moitié des Marocains sont devant la télévision.

Beaucoup de Marocains ne pratiquent leur religion que lors du mois de ramadan. D’après les chiffres du HCP, les pratiquants représentent plus de 80 % de la population à cette période de l’année, contre 67 % le reste du temps. Les personnes prient plus en termes de volume horaire, une tendance d’autant plus importante chez les hommes : + 128 %.

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre