Les cinq déjeûneurs arrêtés à Jamaa El Fna seront poursuivis

Les cinq jeunes arrêtés à Marrakech pour n'avoir pas respecté le jeûne du ramadan seront jugés, a indiqué mercredi 8 juillet une ONG de défense des droits de l'Homme.

Par

Crédit : DR

Les cinq jeunes arrêtés à Marrakech pour n’avoir pas respecté le jeûne du ramadan seront jugés, a indiqué mercredi 8 juillet une ONG de défense des droits de l’Homme.

«Le parquet a décidé de poursuivre les cinq accusés, qui sont détenus», a  déclaré à l’AFP le représentant local de l’Association marocaine des droits de  l’Homme (AMDH), Omar Arbib.

Quatre d’entre eux « seront présentés mardi 14 juillet prochain devant le tribunal pour  rupture publique du jeûne sans motif religieux valable», selon la même source. Le cinquième jeune poursuivi, étant âgé de moins de 18 ans, sera présenté  pour sa part vendredi 10 juillet  devant un juge des mineurs.

Ces cinq jeunes Marocains ont été arrêtés lundi 6 juillet dernier à Marrakech  pour avoir rompu publiquement  le jeûne durant le mois du ramadan. Ils encourent entre un et six mois de  prison.

« Ces jeunes accompagnaient un de leurs amis (…) à l’aéroport de  Marrakech. Et il semble que la chaleur les ait poussés à acheter du jus de  fruits à des vendeurs de la place Jamaa El Fna et à boire en public », avait  déclaré Omar Arbib.

 

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement