MRE, en quoi vous aide le nouveau site du ministère?

Le ministère des MRE lance un nouveau site. Un condensé d’infos pratiques qui offre la possibilité de faire quelques démarches en ligne, mais surtout illustre explicitement tous les moyens mis œuvre par le Maroc pour influencer sa diaspora.

Par

Crédit : Yassine Toumi.

A première vue, le nouveau site dédié aux MRE que le ministère de tutelle a mis en place est plutôt bien fait et semble offrir la possibilité de réaliser plusieurs démarches administratives en ligne. Telquel.ma l’a parcouru de fond en comble pour vous.

Tout ce que vous pouvez faire

Il suffit de vous inscrire sur le site pour pouvoir profiter de certaines démarches. Vous pouvez ainsi faire une demande en ligne d’assistance sociale et d’assistance juridique. Dans ces cas là, il faut vous munir de votre numéro de passeport, de CIN et de carte de séjour.

Mais le gros plus de ce nouveau site est la manne d’informations publiées. Dans la rubrique « guide », vous trouvez des réponses au sujet de la nationalité, de la naissance, de l’état civil, du passeport, du mariage, de la kafala, de la déclaration des biens, d’un retour éventuel au Maroc… Avec dans chacun des cas les pièces justificatives à fournir à l’administration pour obtenir le document.

Ce qui ne fonctionne pas

Malheureusement, pour réaliser certaines démarches, les internautes doivent remplir des formulaires uniquement disponibles en arabe. C’est le cas de la demande de rapatriement des dépouilles au Maroc par exemple, qui peut être prise en charge par le ministère.

Le site met certains services en avant sans préciser les démarches à mener pour en profiter. C’est le cas par exemple des colonies de vacances.

Aussi, il renvoie vers quelques pages qui ne fonctionnent pas comme celle de maghribcom.gov.ma, censée mettre en relation entre les MRE et des organismes de recherche ou des entreprises installées au Maroc.

Les perles

Le ministère offre beaucoup de services aux usagers. Aussi, certains sont clairement utilisés pour influencer la diaspora et ne pas qu’elle se détache trop de celle qui est souvent qualifiée sur le site de « mère patrie ». Sur ce site, l’administration ne s’en cache pas.

Dans la rubrique « Scolarité », on lit par exemple que le ministère offre des aides financières pour scolariser les MRE de deux pays : la Côte d’Ivoire et l’Algérie. Dans le premier cas, le raisonnement est clairement expliqué, sans aucun détour : « Le Ministère prend en charge les frais de scolarisation des élèves issus de familles marocaines démunies résidant à la côte d’Ivoire afin de protéger leurs identité idéologique contre le risque de l’idéologie Chiite des Libanais résidant dans ce pays. »

Le ministère offre aussi la possibilité d’envoyer les enfants en colonie de vacances au Maroc. Pour le ministère, il s’agit de « renforcer leurs identité nationale et leurs attachement social et culturel à la mère patrie ».

article suivant

France : le déconfinement progressif en débat