Mohammed VI entame sa nouvelle tournée africaine le mercredi 20 mai

Le roi effectuera à compter du mercredi 20 mai une nouvelle tournée en Afrique subsaharienne, avec des «visites de travail et d'amitié» au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Gabon ainsi qu'en Guinée-Bissau, a indiqué lundi 18 mai le Palais royal.

Par

Le roi Mohammed VI et le président ivoirien Alassane Ouattara. Crédit: DR
Le roi Mohammed VI et le président ivoirien Alassane Ouattara. Crédit : DR

Rabat a entrepris une offensive diplomatique sur le continent et il s’agira de la troisième tournée du genre en trois ans pour Mohammed VI.

Le souverain aura des entretiens officiels et «présidera les cérémonies de signature d’accords bilatéraux » ainsi que « le lancement de projets de coopération portant sur le développement humain, l’échange d’expériences et le renforcement du partenariat économique« , d’après le texte du Palais royal cité par l’agence MAP.

L’an dernier, des dizaines d’accords avaient été signés lors de la tournée royale au Mali, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Gabon, dans les domaines économiques, politiques mais aussi religieux. Des imams guinéens, maliens ou encore ivoiriens sont ainsi en cours de formation à Rabat.

Début janvier, de nouveaux accords de coopération ont été scellés avec Abidjan à l’occasion d’une visite au Maroc du président Alassane Ouattarra.

1, 5 milliards d’euros d’investissements en Afrique

L’activité diplomatique du royaume sur ce continent vise notamment à contre-balancer son absence de l’Union africaine (UA), dont il s’est retiré en 1984 pour protester contre l’adhésion de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD). Sur le plan économique, plus de la moitié des investissements directs à l’étranger (IDE) du Maroc ont concerné l’Afrique au cours des cinq dernières années, pour un montant d’1,5 milliard d’euros, selon l’Office national des changes.

Rabat y est notamment très actif dans l’immobilier, le secteur bancaire ou encore les télécommunications.

L’an dernier durant le pic de l’épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l’Ouest, le Maroc, via sa compagnie nationale (RAM), avait par ailleurs été le seul pays à maintenir l’intégralité de ses liaisons aériennes avec les trois principaux pays touchés (Guinée, Liberia, Sierra-Leone).

article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc