La Samir emprunte 3,1 milliards de dirhams auprès de la BCP

Après avoir enregistré  des pertes record en 2014, la Samir a obtenu un prêt de 3,1 milliards de dirhams pour « redresser ses finances ».

Par

Raffinerie de la Samir
AIC Press

L’entreprise de raffinage marocaine Samir a annoncé, le 4 mai, l’obtention d’un prêt de 3,1 milliard de dirhams auprès de la Banque centrale populaire (BCP), selon l’agence de presse Reuters.  Le raffineur avait, pour rappel, enregistré une perte de 3,42 milliards de dirhams en 2014. L e prêt obtenu par la Samir se décompose de la manière suivante:1,2 milliard de dirhams seront alloués à l’entreprise au titre d’un crédit à « moyen-terme », un milliard de dirhams a été accordé au raffineur au titre de ligne de crédit et enfin 800 millions de dirhams ont été attribués au titre de « facilités bancaires ». Enfin, 100 millions de dirhams ont été accordés  à la Société de distribution de carburants et combustibles (SDCC), une filiale de la Samir chargée de la distribution.

La Samir indique, dans un communiqué cité par Reuters, que ce prêt constitue «  la deuxième étape du plan de la compagnie pour redresser ses finances ». L’entreprise de raffinage a, selon la même source, obtenu un prêt de 600 millions de dollars (environ 5 milliards de dirhams). Ce prêt a notamment servi à l’achat de pétrole brut  depuis  le mois de février.

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé