Quand Ross se plaignait d'un article de Lakome au gouvernement marocain

En 2013, il est arrivé à Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, d’écrire au ministère des Affaires étrangères pour se plaindre d’un article publié par le site Lakome.

Par

Christopher Ross. Crédit: DR
Christopher Ross. Crédit: DR

Un email envoyé par Christopher Ross à Nasser Bourita, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, et révélé par le compte Twitter Chris Coleman, nous apprend que l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara a pu, du moins le 19 avril 2013, date de son email, utiliser les services du ministère des Affaires étrangères pour se plaindre d’un article de presse à son sujet.

Sous l’objet « Lakome Spreads False Rumors on Ross », le diplomate onusien écrit à Nasser Bourita, sur son adresse professionnelle en @maec.gov.ma, ainsi qu’à une adresse courriel Hotmail, pour s’inquiéter du début possible d’une « campagne de presse mal informée à [son] encontre » et demander au ministère de « faire ce [qu’il peut] pour corriger le tir et stopper ces publications calomnieuses ».

Fébrilité autour de l’extension du mandat de la Minurso

Il se plaint d’un article de Lakome paru sous le titre « خاص روس هو من أقنع كيري بمقترح », (Exclusif : Ross est celui qui a convaincu John Kerry d’une résolution). Cet article, republié par le site Maroc Press, attribuait à Christopher Ross d’avoir réussi à convaincre John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, de proposer l’extension du mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme. Ce projet a effectivement été examiné au Conseil de sécurité de l’ONU le 22 avril 2013, trois jours après l’envoi de cet email.

Dans sa réponse, Nasser Bourita rassure Christopher Ross, dissociant les activités du ministère de celle de Lakome, et garantit à l’envoyé personnel de Ban Ki-moon qu’il n’y a pas de campagne médiatique en préparation contre lui, ou du moins pas de la part du Maroc.

Contacté par Telquel.ma, Ali Anouzla n’indique n’avoir pas fait l’objet de pressions ou remarques particulières quant à cet article.

article suivant

118 établissements scolaires fermés pour contamination au Covid-19, et 413 élèves positifs depuis la rentrée