Accident meurtrier à Tan-Tan : l’Intérieur dément l’implication d’un camion-citerne

Le ministère de l’Intérieur assure que le camion entré en collision avec un autocar ne transportait pas de carburant. L’accident a causé la mort de 33 personnes, dont de nombreux enfants.

Par

La carcasse calcinée de l'autocar après l'accident.
La carcasse calcinée de l'autocar après l'accident. Crédit : AFP/STR

Le ministère de l’Intérieur dément « catégoriquement », ce dimanche dans un communiqué,  que le camion entré en collision avec un autocar vendredi 10 avril près de Chbika dans la province de Tan-Tan soit « un camion citerne utilisé dans le trafic de carburant et qu’il serait doté d’une citerne supplémentaire transportant une grande quantité d’essence », comme cela a été relayé par « certains sites électroniques  » et sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Accident d’autocar près de Tan-Tan : « Toute l’équipe est perdue »

 L’Intérieur assure en effet que le deuxième véhicule impliqué dans l’accident est « un camion de transport international de marchandises appartenant à une société basée à Casablanca ». La même source rappelle que les services de la Gendarmerie Royale ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident qui a fait 33 morts, dont de nombreux enfants qui revenaient à Laâyoune après avoir participé à une compétition sportive à Bouznika.

Lire aussi : Les rescapés de l’accident de Tan-Tan témoignent

Vendredi, lors de son déplacement sur les lieux du drame, le ministre Mohamed Hassad, tout en indiquant qu’il « était prématuré de se prononcer sur les circonstances de l’accident  », avait confirmé que la collision frontale de l’autocar avec le camion semi-remorque « a déclenché un incendie dans le réservoir d’essence, ce qui a accentué encore plus la gravité de l’accident ».

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.