Alliances explique la saisie de ses comptes bancaires

Alors que la cotation de l'action Alliances a été suspendue ce mardi par le CDVM, le groupe immobilier a publié un communiqué dans lequel il se veut rassurant.

Par

Alami Lazrak, PDG d'Alliances
Alami Lazrak, PDG d'Alliances. Crédit : Yassine Toumi.

Alliances Développement Immobilier (ADI) a publié dans la soirée de ce mardi 7 avril un communiqué dans lequel le groupe indique « qu’à la demande du Comptoir Métallurgique Marocain», filiale du groupe Holmarcom, une saisie sur ses comptes bancaires a été prononcée, confirmant les informations relayées par la presse la veille.

Le texte précise que la saisie est « d’un montant de 10 733 351 dirhams (et) a été prononcée le 27 mars 2015».

De même, le communiqué confirme que la « procédure concerne une demande de mise en jeu d’une caution accordée par ADI à sa filiale EMT » poursuivie pour défaut de paiement par la filiale d’Holmarcom.

« Cette demande est en cours de traitement » assure le groupe qui indique que le montant « objet de la procédure » ne concerne qu’une filiale de son pôle Construction, « qui a subi une contre-performance lors de l’exercice 2014, et n’est pas significatif au regard du Groupe Alliances ». Rappelons que le chiffres d’affaires du groupe en 2014 était de 2,93 milliards de dirhams.

Alliances ajoute dans son communiqué que le montant total des cautions octroyées par ADI à ses filiales du pôle construction au profit de leurs fournisseurs est de 69 268 000 dirhams.

La cotation de la valeur suspendue juste après une hausse

Alliances entreprend donc de rassurer alors que le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a décidé de suspendre la cotation du titre ADI ce mardi, et ce « en attente de publication d’informations importantes ». Le cours de l’action Alliances a chuté de 64,36% depuis le début de l’année. Ironiquement cependant, la veille de la suspension de la cotation, l’action était remontée de 9,9%.

Enfin, le groupe rappelle que « plusieurs options de restructuration sont en cours d’analyse pour chacune des quatre sociétés du pôle construction ».

Le 31 mars dernier, le communiqué des résultats annuels d’Alliances confirmait les rumeurs qui couraient depuis quelques mois sur la diminution des effectifs de son pôle Construction, dont les chiffres plombent les résultats du du groupe immobilier. Toutes branches confondues, le chiffre d’affaires du groupe Alliances affiche ainsi une baisse de 31%, en 2014. Selon ADI, ces mauvais résultats s’expliquent « exclusivement » par ceux du pôle Construction, qui ont chuté de 640 millions de dirhams entre 2013 et 2014. Les filiales concernées étant en particulier EMT et EMT Bâtiment.

article suivant

Tractations pour le nouveau gouvernement : la ruée vers l’arche d’Akhannouch